PARADE DU 60e ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DE PARIS

                   

                    J’étais là !!!! 

          Les dernières gouttes de pluie à mon réveil m’avaient pourtant rassuré, mais déjà je prenais du retard à me rendre 2 stations de métro plus loin pour récupérer ma casquette des mains du conducteur informé illico presto…

Accueillis pour le repas pique-nique où les costumes se dessinaient en toutes couleurs…et nous faisant honneur de sa présence, Monsieur le Maire d’arrondissement ne s’attendait pas que je lui apprenne avoir  été élève au collège d’en face il y a 42ans(déja!!!)
Le temps que tous les participants arrivent et que s’ajustent les derniers préparatifs, répétitions des chansons et des pas de danse, un hommage était rendu sur les lieux dont celui de l’Aumônier de la 2e DB qui dit avoir oublié toutes considérations apostoliques lorsque les femmes accouraient pour les couvrir de baisers au rouge vif…

Et voila que le cortège s’ébranle, véhicules en tête, flonflon et chants
donnent le ton pour un parcours qui s’annonce gai et joyeux. Le public est au rendez-vous partout, massé le long des trottoirs et vient se mêler au cortège
pour admirer costumes et engins, interroger, faire quelques pas de danse le temps d’une halte, où chansons d’époque et souvenirs sont évoqués pour la mémoire.

Ici un vieil homme rappelle les souvenirs qu’il a de son quartier où il vit encore… là une jeune dame montre la photo où elle était en compagnie de sa soeur et veut se faire photographier a nouveau au même endroit..
j’ai même rencontré un homme qui dit avoir hérité documents et objets de son père, tout en déplorant que  celui-ci en parlait peu, et qu’à son tour, pas davantage… mais prend note d’une association avec laquelle il échangera.
et quand un autre vient à parler de la région du Havre et que je lui confie avoir connu les derniers blockhaus du plateau de Caucriauville(aujourd’hui hérissé d’immeubles) c’est son enfance qui émerge au milieu de la fête…

Des têtes apparaissent aux fenêtres, des petits signes de la main, les enfants et même les adultes ravis de recevoir un p’tit drapeau pour être davantage de la fête.
voila une jeune fille qui s’approche et me fait volontiers un bisou contre un ptit drapeau … whaouuu!!!

Les appareils photos par centaines, des caméras par dizaines, jeunes, vieilles et vieux veulent garder une image, un souvenir de ce 60e

Tout cela dans la gaité des voix entonnant ici « la java bleue », « les amants de St Jean » ou le petit refrain de « la ligne Siegfried » accompagnés par l’orchestre qui rythme aussi les pas d’une valse ou d’un rock.. tous excellents…  quand la pluie décide de faire des siennes…

T0US AUX ABRIS!!… sur la moindre parcelle de trottoirs, cirés et capuchons se déploient… c’est la danse des parapluies!!

Brusquement la troupe est disloquée; certains reviennent sur leurs pas, d’autres continuent, quand une colonne de chars, auto-chenilles et autres jeeps de la 2eDB croisent au Pont neuf sous les viva! et l’averse de plus belle!!!

Vite, on se retrouve tous pour une  collation  bien  méritée  afin de tenir la route et nous voila en ligne vers la tribune officielle .
Les discours se succèdent…puis c’est au tour de notre Mireille nationale (ouiii! la revoila, comme jamais sous les rayons du soleil en façade de l’HDV) puis une déclamation de Francis Huster, avant le défilé des véhicules, témoins ô combien curieux par leur style et leur allure, à la suite desquels la troupe se lance, tous drapeaux agités…ouééééééééééééééé!!

C’était ma première manif!!

 

2e  SEQUENCE

 

La Place de la Bastille se peuple et s’impatiente….

Et voici Jérome, Maitre des cérémonies qui se lance pour le plus grand plaisir des parisiens et fêtards d’un soir, avec la verve qu’on lui connait ds un programme, qu’il a concocté, mijoté, bichonné… où sketches, chansons et danses se succèdent avec les prestations de Mireille(ss la traine bleu blanc rouge, ce n’ s’rait pas elle!!)Paco Ibanez et sa guitare,( en mémoire des républicains Espagnols) et Marcel Azola à l’accordéon(chauffe Marcel!!)…

Un instant de silence et « Les Petits Chanteurs de B0NDY », dignes héritiers de leurs prédécesseurs entonnent le premier couplet du « chant des partisans »…
les têtes alors se découvrent une à une des bérets , casques et autres casquettes, et tous en choeur, public compris, enchainent sur les couplets suivants comme pour ne pas oublier…

La fête reprend, la fête continue, ponctuée de simulations de bombardements et de pluie d’étoiles or et argent…comédies franco-française et franco-américaine sont d’un charme irrésistible, chants, rires, danses et couleurs égaient la nuit, où tous participent avec enthousiasme et bonne humeur…

Monsieur le Maire de Paris qui glisse un « amusez-vous bien » quand il regagne ses pénates…

Encore quelques pas sur une musique qui entraine, qui démange, et j’abandonne aux couche-tard la dernière heure de cette journée bien remplie!

Je salue Jérome SAVARY et son équipe
Bertrand qui ne manque pas d’humour
mm aux pires moments critiques,
Sarah et Michael, Maitres danseurs du Rock ,
Marie-Cécile, Clotilde,
et bien sûr tous les amis qui s’étaient donnés rendez-vous comme moi pour ajouter à cette fête tout ce qu’elle méritait pour l’Histoire avec un grand H.

Merci encore a toutes et tous!!)))))

Copyright (c) 2006

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives