MATINS…

 https://www.facebook.com/video.php?v=10204862065324434&set=o.526313400743634&type=2&theater

 

 

Ce toit où, sitôt levé, sitôt rendus les hommages à ma mère 

dans la cuisine où montaient les vapeurs du café Libéria, 

Ce toit que, dès cinq heures, quittait mon père,

aux cloches de l’angélus ou aux échos de Bontemps, la main droite saisie d’un coutelas,

Ce toit, j’en franchis le seuil dans la fraîcheur du matin,

qu’éveillaient les incessantes salutations des travailleurs fuyant  vers l’Habitation.

je m’évadai… 

Une  grande animation règne déja autour  du géreur, assis  sur son bourricot, le casque décoloré et une liane a la main pour accompagner ses « ho!hue! » quand il doit faire  le tour des lieux, où s’entassent les paquets de douze cannes tordues, que les amarreuses, foulards noués aux reins , élèvent en piles de vingt-cinq. 

 

Près d’elles, les coupeurs renversent  sans procès par mille vaillants coups, l’armée des tiges de leurs lames flamboyant   aux rayons du soleil qui monte.  Pas un mot pour dissiper leur haletante détresse; seulement parfois, les éclats de voix aigüe au pied de cette marée verte du Commandeur irascible.

Ici, contre les boutures encore fraîches où les  abeilles  font  la  ronde,  un litron de tafia et une calebasse d’eau, attendent de raviver le souffle éperdu  des bras. Là, emmaillotée dans une serviette de table, une casserole  qu’un chien  ne cesse de renifler…

Sur le chemin de la gare, des chars à boeufs transportent les cargaisons de roseaux juteux, dont l’usinage apaise la peine des hommes  et adoucit  les  angoisses lancinantes…

Et pendant ce  temps-là, au milieu des  hibiscus et  des  coquelicots qui  s’ouvrent  à  la  beauté  du  jour, le  » sucrier  » chante  la  lumière  de ses  refrains mélodieux.

P. C.GUSAER

             Copyright (c) 1972    

  Prix de « La Muse de Karukera »

 in n°3 des  Cahiers de  St  Germain des Prés                                                                                 


                     

 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives