JOURNEE OUTREMER DEVELOPPEMENT

   

                      Rencontres,  confrontation des  idées , mises  au  point   et  actualisation d’une  situation  évolutive  depuis les  grèves de  début   d’année,  qui  disons  le,  a  dominé pratiquement   les  débats   parce  que chacun   a  conscience   aujourd’hui que  les D.F.A (Départements  Français  d’Amérique)  sont   à  un   tournant  de leur  avenir.  Que  la  "Départementalisation"   dépassée,  il   convient  lucidement  de  penser  et   réfléchir les  conditions  nouvelles  d’une  vie  REGIONALE dans  tous  les sens  du  terme   avec  tout  ce que  cela  comporte  de   responsabilité,  de créativité, de  motivation et   de participation,  dans  un   esprit  de  coopération  mutuelle  avec  d’une  part la  Guadeloupe  et  la  Guyane,   et  d’autres  part   avec  les  îles  voisines. En un  mot  qu’il  s’agit  d’oeuvrer  en  conséquence  avec et  plus  encore avec  les  originaires présents dans  l’Hexagone (ou   D.F.E  Départements  Français d’Europe).

                         Ainsi   cette  journée  s’inscrit – elle dans  l’esprit de  refonte  et de   restructuration   engagé par les  Etats  Généraux  dont   nous  attendons  les  conclusions  par  le  Président  le  la République . D’ailleurs  la  présence  du   Préfet  SAMUEL  Chargé  de  conduire  ces  Etats Généraux  a t-elle  été  pour  rassurer   les  décideurs dans  une    prospective fort   différente  des  pratiques  d’alors.Combien de  fois n’est – on  pas  revenu   sur  les  évènements  de  Guadeloupe,   et   le demi   échec  du  LKP,   dépassé  par  les  évènements , parce  que stratégiquement incapable  de se projeter   à  partir des  méandres  et   des  confusions  dans  lesquelles l’histoire   nous a  plongés  depuis  trois siècles. Peut  être   alors, la partie  désormais émergée  de l’iceberg a t-elle fait  apparaître la  complexité  et   l’énorme, mais  sans  doute  aussi passionnant  travail  à  accomplir, semblable même au  mythe de  Sisyphe !!!!!
                     Jacky   DAHOMEY , philosophe  Guadeloupéen  affirme  le  soutien au LKP de 70 % d’une   population  dans  une identité  souffrante  et  pathologique,  mais ne  se  félicite pas  du  mépris  du  LKP aussi bien  à  son  égard  que vis à  vis  des  élus ,  ce  qui  expliquerait   l’échec  retentissant   du  LKP sur  des  objectifs  mal  élaborés. La  faiblesse  des identités  collectives  ayant  mise  en  évidence  les identités  minoritaires, la  rationalité  devenait  nécessaire, cependant   que  le  républicanisme  français  a  constamment masqué    l’identité  culturelle  et  sociale.    
 
                    Le  professeur  Jean  CRUZOL excella  dans  un  éclairage   sur   les  niches  que recelle   le  secteur  économique   des   services en  tant   que   richesse  au  même  titre  que l’agriculture  et  l’industrie.La  défiscalisation  des  années  80  et    le  développement  des  communications n’ ont  elles pas opéré  de  profonds  changements  autant chez  les  acteurs  économiques que  chez  les  entrepreneurs ?  dans  une  perspective étendue  de  commerce  inter-iles   et   d’un   développement   en  synergie  des  nouvelles  technologies, les exemples  en  matière  de  traitement  des  déchets  ou   d’offres de  séjours touristiques conjuguées  en  témoignent.
                   Différents  intervenants,  aussi  bien  dans les ateliers  qu’en  séance plénière, ont   tenté  de  renforcer  la  confiance utile  et  les  motivations  nécessaires  à   cet   élan, tant   au  niveau  des  investissements  qu’au  niveau   des perspectives  qui   s’offrent   aux  jeunes  diplômés orginaires  des  D.F.A,  ou  chacun  peut  et  doit  y  trouver  sa  place.  Mais " l’Histoire  aux   Antilles  et  en  Guyane   est  elle  un obstacle à  surmonter"?  Telle  est  la  question  qui   soulève  sensibilités   et  passions,  idées  toutes  faites   et  remises  en question, mensonges  et  révélations  au  fur et  à  mesure  que  les  intéressé(e)s avancent   dans  cette   connaissance  d’eux/elles-mêmes  et  de  l’histoire de  nos  aieux.
               Pour  certains  aussi  repentance ou  réparation sont  à  rejeter ,  tout comme il  est   utile  pour  d’autres    qu’elle  soit   inscrite dans l’étape  d’un  franchissement , d’une  émergence à  cette  reconnaissance   et  " non  anxiogène" de  l’homme  noir. Fécondité  du   pluralisme  et unicité de la  règle  commune,   dans une  population en mal  d’identité,  le  ressenti   d’une  situation subit   le mouvement  des  idées  qui  circulent, comme  la  persistance  du  passé dans   la   construction  du  présent..  Et  chaque  fois  que  l’histoire  est   absente, constate  l’historien Frédéric  REGENT,  c’est  l’idéologie qui   s’impose  comme  légitime.
               
                   Le  philosophe  français Philippe  NEMO  ayant   séjourné  de  nombreuses  fois  à  la  Martinique note pour  sa part,   une  certaine  confusion  entre  le  culturel  et  le  social,  tout   en  reconnaissant   le  libéralisme  ou   économie de marché  comme une  véritable  clé  du   développement  des  cultures. Aussi  s’est-il   permis d’exprimer :  "quand  la  France  sera  islamisée,  c’est   dans  les  D.F.A  qu’on  risque  de  trouver   les  derniers  vrais   Français!! Quelle  ne  fut   pas  sa  surprise  du  tollé   venu  d’ intervenants  Antillais   choqués, mais auquel   il  semblait à   tout  le moins  faire face avec  un calme  pondéré. Faudrait  il  alors dans ces  circonstances,   nier  l’existence  depuis  peu   d’une  mosquée  à  la Martinique ?  
              
                   Si  Francette  ROSAMOND, l’intervenante  de Guyane  a  plaidé  pour  une  convergence des moyens et   des  idées  entre  les   entités régionales, les  exemples  de  coopération  n’ont  pas  manqué de  démontrer combien  elle  pouvait  être  complémentaire et  productrice  d’un  développement  et   d’un relationel  de  bon  augure.
                   L’Antillais   comme  sujet   et   agent  économique  semble  en  tous  cas réclamer  de plus   en plus une application   des  principes  d’équité, une reconnaissance  de  sa  citoyenneté  et  de  sa  nationalité,  le  geste   artistique participant au   mariage  du   violon  et    du  tambour…
                   Le  discours de Marie-Luce PENCHARD la  Secrétaire d’Etat, tout  en se  félicitant  de  l’impact  de cette   journée,  en  aura  profité  pour  lancer  l’idée  d’un   "CLUB DES  ENTREPRENEURS"  au  sein  du   Secrétariat  d’Etat   qui  rappella t-elle,   reste   ouverte   à   tous  les  concitoyens, et   affirmant  une   volonté certaine de  mener  a bien  les  responsabilités  dont   elle a  la  charge .
                   L’accueil  et  une restauration  de  qualité  aux  teintes   exotiques  auront   été  pour   convaincre  de la  convivialité   et    du caractère   positif  de  cette initiative comme  une  réussite   sur  de  nombreux  points.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives