PRIERE A LA TRANSCENDANCE ou PILE ET FACE

  François  CHENG    est   né  en  Chine dans  une  province   non  loin  du  fleuve  Yang  Tsé  dans  une   famille  de  lettrés.  En  1949  il  s’installe  en  France. Imprégné   par  la  double  culture orientale  et   occidentale  il  écrit  sur  la  poésie et  l’art  de la  Chine.  Naturalisé   en  1971,  il  devient   Professeur  à  l’Institut  des  langues   orientales, avant   de  publier  en  1977  son premier   ouvrage   en  français. Il   obtient  en  2001  le   Grand  Prix  de  l’Académie  Française   pour  l’ensemble  de  son  oeuvre ,  et  est  élu   académicien  en 2002.

Nous  voici  dans  l’abîme
tu  en  restes   l’énigme

Si  Tu  dis  un seul   mot
Et  nous   serons  sauvés

Tu  restes  muets  encore
Jusqu’au  bout  sembles  sourd

Nos  coeurs  ont trop durci
En  nous  l’horreur  sans  fond.

    

Viendrait elle  de  nous
Une   lueur  de  douceur ?

Si  Nous  disons  un   mot,
Et   Tu  seras  sauvé

Nous  restons  muets  encore
Jusqu’au  bout  restons  sourds

Te   voici  dans  l’abîme
Nous  en  sommes  l’énigme
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives