VISITE DE FRANCOIS HOLLANDE DANS LA CARAÏBE

Cuba,  un  jour  enfin  tu  seras  libre et  pur

Comme  cet air si lumineux  que   tu  respires

Comme   ces   vagues  écumantes  que   tu  vois

Couvrir   de  leurs   baisers  le   sable  de  tes  plages,

Même  s’il  est  asservi  par  des  traîtres  infâmes

Le sort  du   tyran   ne  servira  de  rien

De  l’Espagne  à  Cuba  ne   s’étend  pas  en  vain

Qu’un  immense   océan   que  les   vagues  soulèvent …

José  MARTI (1853-1895)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives