LE BAL BLOMET : Tout un programme !!

Bar – Cabaret – Galerie d’Art

33 rue BlometParis 75015 (plan)

Métro : Volontaires  

Tél :

Site : www.balblomet.fr/

Mail : contact@balblomet.f

     

       

      Le Bal de la rue Blomet est un cabaret d’art du XVe arrondissement de Paris dédié au rapprochement des cultures et des arts populaires dans le domaine de la musique, de la comédie musicale et des beaux-arts. Espace de création, d’échange et de partage, sa vocation est de perpétuer le lien étroit entre l’art et le divertissement. La programmation, accessible à tous, est centrée sur la comédie musicale, le cabaret, le jazz et la musique classique.

      A mi-chemin entre l’univers rêvé par Woody Allen dans Midnight in Paris et celui des speakeasies de la prohibition de New-York et Chicago, le public et les artistes y retrouvent les traces des grandes figures qui l’ont fréquenté, de la « génération perdue » d’Hemingway et Fitzgerald aux artistes du Paris des années 20, Kiki de Montparnasse, Miro, Joséphine Baker, etc.

      Le Bal Blomet – Horaires

      Concerts :
      Jeudi, vendredi & samedi

      La Table du Bal
      du mardi au vendredi :
      12h-14h & 19h-22h
      samedi : 12h-15h & 19h-22h
      dimanche : 12h-15h

      Signaler une mise à jour / une erreur

      Programmation – Le Bal Blomet

      affiche FABRICE DI FALCO - LES CASTRATS

      Vendredi 3 novembre 2017

      FABRICE DI FALCO – LES CASTRATS

      Concert ClassiqueLes Castrats, de la Chapelle Sixtine aux Théâtres d’Opéras Italiens Antonio…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche GOSSES DE PARIS

      Jusqu’au 4 novembre 2017

      GOSSES DE PARIS

      Grand SpectacleAu milieu des guerres qui la traverse, la France du début du XXème est saisie d’un…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche UNIVERSITE POPULAIRE D'HISTOIRE DE L'ART - CLAUDE MONET

      Dimanche 5 novembre 2017

      UNIVERSITE POPULAIRE D’HISTOIRE DE L’ART -…

      ConférenceCycle de conférences consacré aux grands peintres et animé par Pierre WAT Le Bal Blomet et le magazine L’Œil…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche BAPTISTE HERBIN QUARTET – BROTHER STOON

      Jeudi 9 novembre 2017

      BAPTISTE HERBIN QUARTET – BROTHER STOON

      Concert Jazz/Soul/FunkUn quatuor Jazz de rêve au Bal Blomet. ffff TELERAMA « Le voici donc, l’oiseau rare, depuis plus d’un an que le…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU BAL BLOMET

      Vendredi 10 novembre 2017

      LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU…

      Concert FrançaisUn show foutraque d’une folle gaieté ! (Le Canard Enchainé) Comédie musicale, Biguine et lyrique Après leur…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LA NOUVELLE REVUE DU BAL BLOMET - LES FRIVOLITES PARISIENNES

      Samedi 11 novembre 2017

      LA NOUVELLE REVUE DU BAL BLOMET – LES FRIVOLITES…

      Grand SpectacleAprès leur succès au Bal Blomet, les Frivolités…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES 1001 NUITS DU JAZZ - L'AFRIQUE - L'AFRIQUE, BERCEAU DU JAZZ ?

      Jeudi 16 novembre 2017

      LES 1001 NUITS DU JAZZ – L’AFRIQUE -…

      Concert Jazz/Soul/FunkL’AFRIQUE, BERCEAU DU JAZZ ? DE SUN RA À BOB MARLEY   A l’occasion du…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche FOLLE NUIT À PARIS

      Vendredi 17 novembre 2017

      FOLLE NUIT À PARIS

      Concert FrançaisCharleston, biguine, ragtime ou manouche, il y en a pour tous les jazz ! Avec cette comédie swing de poche, plongez…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES 1001 NUITS DU JAZZ - GERSHWIN - DE RHAPSODY IN BLUE A SUMMERTIME

      Samedi 18 novembre 2017

      LES 1001 NUITS DU JAZZ – GERSHWIN – DE RHAPSODY IN…

      Concert Jazz/Soul/Funk« La musique doit refléter les pensées et les aspirations d’un peuple, de…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche UNIVERSITE POPULAIRE D'HISTOIRE DE L'ART - PAUL KLEE

      Dimanche 19 novembre 2017

      UNIVERSITE POPULAIRE D’HISTOIRE DE L’ART -…

      ConférenceCycle de conférences consacré aux grands peintres et animé par Pierre WAT Le Bal Blomet et le magazine L’Œil…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche FOR MAXIM

      Jeudi 23 novembre 2017

      FOR MAXIM

      Concert Jazz/Soul/FunkEntourée de 5 magnifiques musiciens Julie Saury nous offre un retour aux sources du Jazz traditionnel –Sweet…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche Oh LÀ LÀ !

      Vendredi 24 novembre 2017

      Oh LÀ LÀ !

      Concert FrançaisIsabelle Georges compose un véritable tour de chant dans la pure tradition du Music Hall français. Caroline Madsac…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche Soirée Cubaine

      Samedi 25 novembre 2017

      Soirée Cubaine

      Concert World/ReggaeLa Cubanerie s’écoute comme on boirait du rhum par les oreilles. Sans modération…. La Cubanerie porte bien son…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES 1001 NUITS DU JAZZ - LE BLUES - ROUTE 66 : L'EPOPEE DU BLUES

      Jeudi 30 novembre 2017

      LES 1001 NUITS DU JAZZ – LE BLUES – ROUTE 66 :…

      Concert Jazz/Soul/FunkLES 1001 NUITS DU JAZZ – ROUTE 66 : L’EPOPEE DU BLUES, DE BESSIE SMITH À JIMMY…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche « NUIT BLANCHE » FRANÇOIS COUTURIER & TARKOVSKY QUARTET

      Samedi 2 décembre 2017

      « NUIT BLANCHE » FRANÇOIS COUTURIER & TARKOVSKY…

      Concert Jazz/Soul/FunkCHOC Jazz Magazine : « Nuit Blanche, aux frontières du réel, tient du miracle » FRANCOIS COUTURIER- Piano,…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche UNIVERSITE POPULAIRE D'HISTOIRE DE L'ART - ANDY WARHOL

      Dimanche 3 décembre 2017

      UNIVERSITE POPULAIRE D’HISTOIRE DE L’ART -…

      ConférenceCycle de conférences consacré aux grands peintres et animé par Pierre WAT Le Bal Blomet et le magazine L’Œil…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Vendredi 8 décembre 2017

      LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Concert ClassiqueEchos de Bohême Le Quatuor Psophos fête ses 20 ans de carrière et a choisi le Bal Blomet pour célébrer cet…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Samedi 9 décembre 2017

      LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Concert Jazz/Soul/FunkLe Jazz est mon aventure ! Le Quatuor Psophos fête ses 20 ans de carrière et a choisi le Bal Blomet pour célébrer…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Dimanche 10 décembre 2017

      LE QUATUOR PSOPHOS FÊTE SES 20 ANS !

      Concert ClassiqueROMANTISME ET FRATERNITÉ Le Quatuor Psophos fête ses 20 ans de carrière et a choisi le Bal Blomet pour célébrer…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES 1001 NUITS DU JAZZ - FREE JAZZ - FREE JAZZ, LE GOUT DE LA LIBERTE

      Jeudi 14 décembre 2017

      LES 1001 NUITS DU JAZZ – FREE JAZZ – FREE JAZZ, LE…

      Concert Jazz/Soul/FunkFREE JAZZ, LE GOÛT DE LA LIBERTE. SUR LES TRACES D’ORNETTE COLEMAN ET CECIL TAYLOR   A…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche TEA FOR TWO

      Vendredi 15 décembre 2017

      TEA FOR TWO

      Concert FrançaisLES FRIVOLITES PARISIENNES TRAVERSENT LA MANCHE ET PRESENTENT LEUR PREMIER ALBUM ! Prenez votre ticket et montez avec…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LE CIRQUE DES MIRAGES - YANOWSKI & FRED PARKER

      Samedi 16 décembre 2017

      LE CIRQUE DES MIRAGES – YANOWSKI & FRED PARKER

      Grand SpectacleCôté pile et côté face d’un duo providentiel. Fred Parker et…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche UNIVERSITE POPULAIRE D'HISTOIRE DE L'ART - JEFF KOONS

      Dimanche 17 décembre 2017

      UNIVERSITE POPULAIRE D’HISTOIRE DE L’ART -…

      ConférenceCycle de conférences consacré aux grands peintres et animé par Pierre WAT Le Bal Blomet et le magazine L’Œil…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU BAL BLOMET

      Vendredi 22 décembre 2017

      LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU…

      Concert FrançaisUn show foutraque d’une folle gaieté ! (Le Canard Enchainé) Comédie musicale, Biguine et lyrique Après leur…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU BAL BLOMET

      Samedi 23 décembre 2017

      LES FRIVOLITES PARISIENNES – LA NOUVELLE REVUE DU…

      Concert FrançaisUn show foutraque d’une folle gaieté ! (Le Canard Enchainé) Comédie musicale, Biguine et lyrique Après leur…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche ISABELLE GEORGES, OH LA LA

      Jusqu’au 29 décembre 2017

      ISABELLE GEORGES, OH LA LA

      FestivalsAccompagnée de son complice de toujours Frederik Steenbrink et de quatre musiciens ‘touche…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche Oh LÀ LÀ !

      Vendredi 29 décembre 2017

      Oh LÀ LÀ !

      Concert FrançaisIsabelle Georges compose un véritable tour de chant dans la pure tradition du Music Hall français. Caroline Madsac…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche PARIS CHERIES

      Vendredi 5 janvier 2018

      PARIS CHERIES

      Concert FrançaisTout ce que vous avez toujours voulu qu’on vous chante sur le sexe sans avoir jamais osé le demander. Laissez-vous…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche PARIS CHERIES

      Samedi 6 janvier 2018

      PARIS CHERIES

      Concert FrançaisTout ce que vous avez toujours voulu qu’on vous chante sur le sexe sans avoir jamais osé le demander. Laissez-vous…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Vendredi 12 janvier 2018

      MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Concert FrançaisLa biche madrilène est entourée de quatre musiciens pour une soirée tango et humoristique délirante ! Vous…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Vendredi 19 janvier 2018

      MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Concert FrançaisLa biche madrilène est entourée de quatre musiciens pour une soirée tango et humoristique délirante ! Vous…Le Bal Blomet – Paris 75015

      affiche MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Samedi 10 février 2018

      MARIA DOLORES Y AMAPOLA QUARTET

      Concert FrançaisLa biche madrilène est entourée de quatre musiciens pour une soirée tango et humoristique délirante ! Vous…Le Bal Blomet – Paris 75015

      Publicités

      LE CACAO MARTINIQUAIS RECOMPENSE A PARIS

      Les International Cocoa Awards sont remis ce soir au Salon du Chocolat à Paris. Parmi les 50 cacaos sélectionnés, le chocolat martiniquais tire son épingle du jeu. L’association VALCACO va être récompensée pour un cacao bien spécifique.

      © Martinique 1ère
      © MARTINIQUE 1ÈRE
      • Par Albane Lussien
      • Publié le , mis à jour le 
      Quarante pays en compétition, 50 cacaos sélectionnés et parmi eux, le cacao martiniquais bientôt récompensé ! Au Salon du chocolat qui se tient à Paris jusqu’au 1er novembre, les fèves martiniquaises sont fièrement représentées par l’association VALCACO.

      Un bel encouragement pour la filière cacao martiniquaise

      VALCACO est une association martiniquaise fondée en 2015 pour relancer une filière cacao longtemps oubliée dans la région. L’idée, regrouper producteurs et transformateurs martiniquais de cacao pour mieux la structurer. « C’est très encourageant. Le fait d’être primé par des personnes extérieures, cela va nous inciter à poursuivre le développement de la filière », nous confie Kora Bernabé, présidente de l’association.

      Objectif aussi de VALCACO, valoriser un cacao au goût typique de la Martinique :

      « La particularité du cacao martiniquais? Il a une signature génétique propre au territoire »
      (Kora Bernabé, présidente de VALCACO)

      © DR
      © DR

      Deux plantations remarquées

      L’international Cocoa Awards est un programme qui récompense, tous les deux ans, les cacaos d’excellence selon leur région d’origine. Dans ce cadre, deux domaines martiniquais en particulier, membres de VALCACO, se sont fait remarquer cette année pendant le salon : la plantation du Terrail à Saint-Joseph, d’Elizabeth Pierre Louis et l’habitation Vergées au Carbet, de Kora Bernabé. De très bon augure pour l’association qui ne cesse de s’agrandir : elle regroupe pour l’heure vingt producteurs mais devrait en compter plus d’une trentaine d’ici deux mois.

      LA MARTINIQUE, ILE AUX FLEURS FLEUR DES CARAÏBES

       

      La Martinique invite celles et ceux qui ne
      connaissent pas encore la Martinique à venir
      y faire des rencontres inattendues dans un
      environnement aussi splendide
      qu’accueillant !

      Partagez le film avec quelqu’un avec qui vous
      souhaiteriez vivre cette expérience !

      La Martinique, elle vous M !
      Découvrez la Martinique, ses Incontournables et organisez votre séjour : hébergements, restaurants, activités, événements, patrimoine

      NB .  attendre  que la vidéo soit prête  et  cliquez  sur  la  flèche  pour lancer.

      sinon,  cliquez  sur l’image  pour  choisir

      ou  cliquez  sur  » en savoir plus »

       

      FETONS LA GASTRONOMIE CREOLE

      ff8c1e00-543e-4f04-979b-e42f60f97f33 creole

      La cuisine créole à l’honneur
      pour la Fête de la Gastronomie

      L’Académie de l’Art Culinaire du Monde Créole vous invite les 22 et 23 septembre pour des dégustations culinaires et des animations musicales!

       

      AU PROGRAMME

      Vendredi 22 septembre
      – Exposants
      – Dégustation de Colombo
      – 18 heures : atelier « Accras » avec le Chef Stéphane SORBON

      Samedi 23 septembre
      – Exposants
      – Dégustation de Colombo
      – Animation musicale

      Démonstrations et dégustation culinaire par le Cercle Gastronomique des Jeunes Chefs Créoles
      – 15 heures : Pain au beurre et Pomme cannelle avec le Chef Tristan Tharsis
      – 16 heures : Colombo avec la Chef Vanessa KICHENIN
      – 17 heures : Pâtés à la confiture et macaron coco avec le Chef  Tristan Tharsis
      – 19 heures : Tinain morue revisité avec le Chef Xavier SIVAGER

      Une banane ?

      Quel est le meilleur moment pour manger une banane ?

       

      Spinal Crunch

      Si l’on vous demande quel est le meilleur moment pour manger une banane, vous répondrez sûrement que c’est quand elle est mûre. Oui, vous avez raison, mais une banane verte ou pas mûre a aussi sa part de bienfaits… Décryptage.

      Selon l’avis de plusieurs nutritionnistes, il y a autant d’avantages que d’inconvénients à manger une banane mûre qu’une banane verte. Dans cet article, nous vous présentons les bienfaits et les contre-indications de chacun des deux types, et à vous de décider de celui qui vous convient le mieux !

      Les bananes mûres

      De nombreux spécialistes affirment que les propriétés préventives du cancer sont plus fortes si la peau de banane a des taches noires. Ces dernières sont en effet des signes de la présence de TNF (Tumoral Necrosis Factor ou facteur de nécrose tumorale) dans le fruit, qui permet d’inhiber le développement des cellules cancéreuses dans le corps.

      Les bananes mûres sont aussi très riches en antioxydants, en potassium et en vitamines B et C. Selon une recherche japonaise, on obtient les bienfaits optimaux d’une banane quand elle est complètement mûre. De plus, cette dernière vous aidera à booster votre digestion, car l’amidon qu’elle contient se transforme en sucre plus facile à digérer et sa forte teneur en fibres permet de réguler le transit intestinal et de résoudre les problèmes de constipation. Elle permet également de renforcer les défenses du système immunitaire 8 fois plus qu’une banane verte…

      L’ingéniosité au service du confort

      Stokke® révolutionne le monde des chaises hautes pour le plus grand confort de votre enfant et ce, de la naissance jusqu’à l’adolescence 

      Toutefois, les bananes mûres sont plus riches en sucre et peuvent augmenter le taux de glycémie chez les personnes diabétiques.

      Les bananes vertes ou pas mûres

      Les bananes pas mûres, quant à elles, contiennent beaucoup de bactéries probiotiques (saines) qui se développent dans le gros intestin et réduisent le risque de cancer du côlon. Très riches en amidon, les bananes vertes sont un puissant allié minceur. L’amidon qu’elles contiennent est résistant et demande plus de temps pour être digéré par le corps, ce qui garantit un apport énergétique et une sensation de satiété durables. De plus, cette fibre alimentaire stimule la libération de glucagon, une hormone qui augmente la vitesse à laquelle notre corps brûle ses graisses. Moins la banane est mûre, plus elle contient d’amidon résistant qui réduit le taux de sucre dans le sang et la production d’insuline et augmente la sensibilité de l’organisme à ce dernier, ce qui est très bénéfique pour les personnes diabétiques.

      En tout cas, qu’elle soit plus ou moins mûre, la consommation de banane reste très bénéfique pour l’organisme, car en plus des bienfaits déjà cités, elle permet de prévenir et de traiter l’anémie, les brûlures d’estomac, la dépression, les nausées, le manque de concentration, etc.

      Cependant, les personnes qui souffrent de troubles rénaux doivent limiter leur consommation de banane à cause de sa forte teneur en potassium et de leur capacité réduite à l’éliminer, au risque de souffrir d’une hypertension artérielle, d’œdèmes ou de décompensation cardiaque.

      Pour terminer, nous vous proposons la meilleure méthode pour peler une banane !

      Inspirée par le plus grand consommateur et amateur de bananes, le singe, la meilleure méthode pour peler une banane est la suivante : contrairement à ce que nous faisons tous, nous devons prendre la banane par le bout plat, qui n’a pas de tige. Il suffit de le pincer des deux côtés entre le pouce et l’index de chaque main, et la peau va se diviser facilement en deux parts bien distinctes.

      Source  SANTE+Magazine

      Avantages pour la santé de manger la fleur de banane

      fleur-de-banane3

       

      • Régule le cycle menstruel
      • C’est le meilleur aliment pour les mères allaitantes et les patients du diabète
      • Guérit l’anémie
      • Assure l’efficacité de la fonction rénale
      • Soulage la constipation
      • Guérit les ulcères
      • Réduit l’hypertension artérielle
      • Renforce l’utérus

      Etape 1: Prenez une casserole et ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile de coco

      Etape 2: Ajoutez des graines de moutarde et attendez jusqu’à ce que ça grésille

      Etape 3: Maintenant, ajoutez un oignon haché et des piments verts, et faites-les bien revenir

      Etape 4: Ensuite, ajoutez la fleur de banane hachée (égouttez bien) dans la casserole

      Etape 5: Ajoutez du sel, du curcuma, des feuilles de curry et de la poudre de coriandre (selon le goût)

      Etape 6: Mettez un petit peu d’eau dans la casserole, couvrez et attendez jusqu’à ce que ça soit cuit

      Etape 7: Avant que la préparation soit complètement terminée, ajoutez la noix de coco râpée et mélangez bien

       

      RENAISSANCE DU  » BAL NEGRE  » A PARIS

      LE BAL NEGRE

      DE LA RUE BLOMET

      2017 – Un cabaret d’art à Paris

      CONCERTS – CABARET – EVENEMENTS

      EXPOSITIONS – CAFE – PROJECTIONS

      « Serving Art and Cocktails »

      Hommage au Bal Nègre – Zapata

      Un ambitieux projet de réhabilitation architecturale et mémorielle de l’ancien Bal Nègre, qui a un temps été menacé de disparition, est mis en oeuvre depuis 2012.

      Il doit permettre à ce haut lieu du Montparnasse des Années Folles de renaître et de retrouver l’esprit de sa grande époque.

      2014-2016: les travaux de réhabilitation

      Le nouveau Bal Nègre est restauré selon son esprit d’origine, avec sa salle de bal à coursives. La nouvelle disposition et les travaux de mise en conformité et d’insonorisation permettront un accueil irréprochable des artistes comme du public.

      L’architecture intérieure du projet, avec ses matériaux bruts, ses armatures métalliques et ses briques apparentes s’inspire très largement du passé industriel du XVe arrondissement.

      Une nouvelle scène

      Rive Gauche

      Dès 2017, le nouveau Bal Nègre proposera, outre une scène musicale, un cabaret d’art multimédia dédié au rapprochement des arts et des cultures populaires dans le domaine de la musique, du cinéma, de la comédie musicale et des beaux-arts.

      Lieu d’échanges et de partages, la vocation du Bal est de perpétuer le lien étroit entre l’art et le divertissement en proposant un espace de création qui rapproche les artistes et le public.

      L’espace architectural intérieur est conçu pour favoriser le décloisonnement artistique et accueillir la tradition aussi bien que la découverte, de recevoir des concerts de jazz et de musiques du monde, de musiques classique et contemporaine ainsi que des comédies musicales de poche.

      LE FABULEUX DESTIN

      DU BAL NEGRE

      C’était en 1924. C’était les Années Folles !

      L’aventure du Bal Nègre commence en 1924. Jean Rézard des Wouves, candidat antillais à la députation, installe son QG de campagne au 33, rue Blomet, dans le 15e arrondissement de Paris, près de Montparnasse. Ancienne ferme du XIXe siècle, le lieu a été reconverti en commerce de vins puis en cabaret.

      Pour attirer et retenir le maigre auditoire à ses meetings politiques, Jean Rézard, meilleur musicien qu’orateur, se met au piano et joue avec grand succès la musique de ses origines afro-américaines.

      La génération des Années folles est alors avide de distractions sur fond de musique et rêve d’un monde nouveau en réaction aux souffrances de la Grande Guerre. On se passionne frénétiquement pour les cultures inédites et les nouvelles esthétiques comme le Surréalisme, Dada, le Jazz ou l’art nègre qui culmine avec l’Exposition coloniale de 1931.

      Les réunions électorales de la rue Blomet se transforment spontanément en soirées musicales et dansantes et deviennent permanentes. Plus doué pour le spectacle, Jean Rézard renonce à la politique et institue un bal régulier avec la bénédiction du propriétaire, un Auvergnat dénommé Jouve. Ce dernier rebaptise son établissement « Le Bal Colonial » ouvert les mardis, jeudis, samedis et dimanches.

      La Biguine du Bal Nègre

      Couple au Bal Nègre – Brassai

      Robert Desnos, qui habite quelques mètres plus loin dans les ateliers d’artistes du 45, rue Blomet lui préfère le nom passé à la postérité de « Bal Nègre » et en assure la promotion dans un article publié dans le quotidien Commedia :

      « Dans l’un des plus romantiques quartiers de Paris, où chaque porte cochère dissimule un jardin et des tonnelles, un bal oriental s’est installé. Un véritable bal nègre où tout est nègre, les musiciens comme les danseurs : et où l’on peut passer, le samedi et le dimanche une soirée très loin de l’atmosphère parisienne parmi les pétulantes Martiniquaises et les rêveuses Guadeloupéennes. C’est au 33 de la rue Blomet, dans une grande salle attenante au bureau de tabac Jouve, salle où, depuis bientôt un demi-siècle, les noces succèdent aux réunions électorales. »

      « Cette période, raconte le violoniste-clarinettiste martiniquais Ernest Léardée (1896-1988), futur roi de la Biguine qui succède à Jean Rézard, est probablement la plus folle que j’ai vécue. Ce bal était le point d’attraction de la capitale… et pas un étranger ne quittait Paris sans être venu passer au moins une soirée dans ce lieu inhabituel ». C’est en effet par autocars entiers que les touristes affluent, obligeant Léardée et Jouve à instituer un véritable et incessant roulement entre les groupes de touristes et les attractions. L’adresse était devenue si célèbre à Paris qu’il suffisait de dire « 33 … » au chauffeur de taxi pour qu’il ajoute « … rue Blomet ».

      Felix Ardinet danse la biguine au BAL NEGRE (1930)

      Le Bal Nègre et les artistes de Montparnasse

      L’amour au Bal Nègre – F Picabia

      Les artistes des années folles fréquentent assidument le Bal Nègre pour jouir de l’ambiance exotique : on y croise Joséphine Baker, Maurice Chevalier, Mistinguett, Foujita, Kiki de Montparnasse accompagnée de Man Ray ou Alexander Calder. Les écrivains Henry Miller, Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald s’y retrouvent, de même que Jean Cocteau, Paul Morand ou Raymond Queneau. Les peintres Joan Miro, André Masson, Francis Picabia, Jules Pascin, Moise Kisling et Kees van Dongen accompagnent Robert Desnos et leurs amis surréalistes. Le Prince de Galles, futur Édouard VIII s’échappe d’une cérémonie officielle pour s’y encanailler et offre de généreux pourboires aux musiciens.

      La clarinette et le saxophone de Sidney Bechet retentissent dans la salle de bal qui accueille plus tard les personnalités qui feront la légende des cafés et des caves de Saint-Germain-des-Prés : Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Boris Vian, Albert Camus, Jacques Prévert ou Mouloudji. Maurice Merleau-Ponty y courtise Juliette Greco.

      Dans La Force de l’âge, autobiographie publiée en 1960, Simone de Beauvoir décrit ainsi les soirées : « Le dimanche soir, on délaissait les amères élégances du scepticisme, on s’exaltait sur la splendide animalité des Noirs de la rue Blomet. […] À cette époque, très peu de Blanches se mêlaient à la foule noire ; moins encore se risquaient sur la piste : face aux souples Africains, aux Antillais frémissants, leur raideur était affligeante ; si elles tentaient de s’en départir, elles se mettaient à ressembler à des hystériques en transe. […] j’aimais regarder les danseurs; je buvais du punch ; le bruit, la fumée, les vapeurs de l’alcool, les rythmes violents de l’orchestre m’engourdissaient ; à travers cette brume je voyais passer de beaux visages heureux. Mon cœur battait un peu plus vite quand explosait le quadrille final : dans le déchaînement des corps en fête, il me semblait toucher ma propre ardeur de vivre. »

      En 1928, un célèbre fait divers défraie la chronique. Jane Weiler, fille d’un riche industriel, tue son mari au retour d’une nuit qu’ils avaient passée à ce bal. La presse ne manque pas de s’emparer de cette affaire pour stigmatiser la vie de plaisir facile menée par les mondains et la haute société bourgeoise. Lors du procès de Mme Weiler, le journal Détective imprime la manchette suivante : « Du Bal Nègre aux assises ».

      « Le Bal Ubu »

      Kiki par Man Ray

      Lieu de fête sans fin, c’est au Bal Nègre qu’en 1929, Mado Anspach organise la soirée mémorable du « Bal Ubu », dernière grande fête de Montparnasse:

      « Là [au Bal Nègre], Montparnasse s’initiait à la biguine. Robert Desnos habitait la maison voisine. Un article dans Comœdia avait lancé cet établissement. Youki parut au Bal Ubu déguisée en reine, avec une robe à traîne et de longues nattes blondes. Kiki menait la danse, infatigable et débraillée. Le peintre Foujita était déguisé en fille publique. Un tonneau avait été mis en perce et le champagne se distribuait par bouteilles ; c’était au printemps 1929. »

      Durant la Seconde Guerre mondiale, l’occupant interdit les activités du Bal Nègre, qui reprennent entre 1945 et 1962 avec d’autres orchestres, mais sans retrouver ni l’aura, ni le succès d’antan. Redevenu simple café jusqu’en 1989, cet établissement devient alors un club de Jazz, le Saint-Louis Blues, puis ferme ses portes en 2006.

      Jean Gabin au Bal Nègre dans « Touchez pas au grisbi »

      De nombreux détails sur l’histoire du Bal Nègre ou Bal Colonial de la rue Blomet sont donnés par le compositeur et chef d’orchestre martiniquais Ernest Léardée (1896-1988) dans son autobiographie La Biguine de l’Oncle Ben’s (Jean-Pierre Meunier et Brigitte Léardée) parue en 1989 aux Éditions Caribéennes.

      Le Bal Nègre a inspiré de nombreux artistes, les peintres Kees Van Dongen (Joséphine Baker au Bal Nègre, 1925) et Francis Picabia (Bal Nègre, 1947), le dessinateur Paul Colin ou les photographes Brassaï (1930) et Elliott Erwitt (1952). Le cinéaste Jean Grémillon, dans son film La Petite Lise (1930), met en scène le Bal Nègre avec ses musiciens et ses danseurs dans leur propre rôle. En 1954, Jacques Becker y filme Jean Gabin et Jeanne Moreau dans Touchez pas au grisbi. Les écrivains l’utilisent comme décor, parmi lesquels Léo Malet (Les eaux troubles de Javel, 1957), San-Antonio (1957, Des gueules d’enterrement, où l’on apprend que les Bérurier habitent rue Blomet, au-dessus du Bal Nègre) ou Gilles Schlesser (Rose de Paris, 2014).

      Ils ont connu le Bal Nègre

      … Et vous ?

      Cliquez sur leur photo
      Juliette GRECO
      Joséphine BAKER
      Robert DESNOS
      Simone de BEAUVOIR
      KIKI de MONTPARNASSE
      Pablo PICASSO
      FOUJITA
      Joan MIRO
      Albert CAMUS
      Ernest HEMINGWAY
      MISTINGUETT
      Jacques PREVERT
      Jeanne MOREAU
      Jean-Paul SARTRE
      Jean GABIN
      Boris VIAN
      Francis Scott FITZGERALD
      Jean COCTEAU
      Henry MILLER
      Alexander CALDER
      Francis PICABIA
      MAN RAY
      Maurice CHEVALIER
      Edouard VIII
      BRASSAÏ
      André MASSON
      Jean GREMILLON
      Maurice MERLEAU-PONTY
      Raymond QUENEAU
      Paul MORAND
      Kees Van DONGEN
      Moïse KISLING

      LE BAL NEGRE

      33, rue BLOMET

      75015 PARIS

      Métro Sèvres-Lecourbe ou Volontaires

       

      THE FABULOUS DESTINY OF THE BAL NEGRE

      OF THE RUE BLOMET

      Following the path of La Ruche’s artistic adventure, the « Bal Nègre » night club acquired great renown in the 1920s, especially among members of the « Paris Boheme » and « Tout-Paris », and became one of the symbols of Montparnasse of the Roaring Twenties’.

      In 1924, Jean Rézard des Wouves, candidate for the Antillais delegation, installed his campaign’s headquarter in Paris’s 15th arrondissement at 33 rue Blomet, near Montparnasse. This former 19th century farmhouse had been converted into a wine merchant then a cabaret. To attract and retain the scant crowd for his political meetings, Jean Rézard -a better musician than speaker -played music from on the piano inspired by his Afro American origins, to great success,

      As a reaction to the suffering endured under the Great War, the generation of the Roaring Twenties was voracious for entertainment, particularly in musical form, and dreamed of a new world in response to the suffering of the Great War. Passions were high for the new aesthetics and unknown cultures of Surrealism, Dada, Jazz and the Negro arts that culminated in the Paris Colonial Exhibition of 1931.

      At the 33 rue Blomet, Rezard’s electoral meetings spontaneously turned into music and dance events. With his gift for performing, Rézard gave up on politics and shifted to music. With the blessing of 33 rue Blomet’s owner, a Auvergnat named Jouve, Rézard established a regular ball. He named his venture “Le Bal Colonial,” and it was open Tuesdays, Thursdays, Saturdays and Sunday evenings.

      The poet Robert Desnos, who lived a few feet away in the artist workshops at 45 rue Blomet, dubbed the establishment “Le Bal Nègre,” and it is under this name that the club became known and entered posterity. An article published in the daily newspaper Commedia described the scene: “In one of the most romantic neighborhoods of Paris, where each carriage entrance conceals a garden and arbors, an oriental ball has settled. A true Bal Nègre where everything is negro: musicians and dancers, and where we can spend, on Saturdays and Sundays, an evening far from the Parisian atmosphere, among the lively Martiniquais and the dreamy Guadeloupean women. It’s at the 33 rue Blomet, in a great hall adjoining the Jouve tobacco shop, where for nearly half a century, weddings would follow electoral meetings.”

      In his biography, « La biguine de l’Oncle Ben’s », Ernest Léardée (1896-1988), described many details about Le Bal Colonial/Nègre. Léardée, Martiniquan violin and clarinet player and future king of beguine music, succeeded Lézard to preside over the the Bal. In Léardée’s words, “This period probably was the craziest that I have lived. That ball was the hot spot of the capital… And not a single foreigner would leave Paris without having spent at least one night in this unusual place.” Tourists did indeed show up by the busloads, forcing Léardée and Jouve to institute turnover between the groups of patrons and the attractions. According to Léardée, “The address had become so famous in Paris that we only had to tell a taxi driver ‘33…’ for him to add ‘…rue Blomet.’”

      Artists of the Roaring Twenties attended the Bal Nègre religiously, enjoying its exotic ambience. Notable attendees included Joséphine Baker, Maurice Chevalier, Mistinguett, Foujita, Kiki de Montparnasse accompanied by Man Ray or Alexander Calder. The writers Henry Miller, Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald would gather there, as would Jean Cocteau, Paul Morand or Raymond Queneau. The painters Joan Miro, André Masson, Francis Picabia, Jules Pascin, Moise Kisling and Kees Van Dongen accompanied Robert Desnos and their surrealist friends. It is said that the Prince of Wales, future Edward VIII ducked out of an official ceremony for an evening of fun at the Bal, providing generous tips for the musicians.

      The sound of Sidney Bechet’s clarinet and saxophone filled the ballroom that hosted personalities who later made the cafés and night spots of Saint-Germain-des-Prés legendary: Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Boris Vian, Albert Camus, Jacques Prévert and Mouloudji. Juliette Greco was courted there by Maurice Merleau-Ponty.

      In Simone de Beauvoir’s 1960 autobiography, La force de l’age (The Prime of Life), she described evenings spent at the Bal: « On Sunday evenings we would abandon the chic, if bitter, haunts of skepticism, and let ourselves be elated by the splendid animal zest of the Negroes of the Rue Blomet. We were very much in a minority, since at this time very few white people mingled with the colored crowd, and fewer, still risked dancing on the same : when set beside these sinuous Africans and shimmying West Indians, their stiffness was quite appealing, and they tried to shed it, they tended to look like cases of hysteria under hypnotism. I never shared the snobbish attitude of the Flore regulars, or imagined that I was participating in some grand African erotic mystery. But I enjoyed watching the dancers, and I drank rum punch, and what with the noise and the smoke and the fumes of alcohol, and the violent rhythms banged out by the orchestra, my mind would welcome quite dazed. Though this fog a sequence of handsome, laughing faces passed bye. My heart beat a little faster when the uproarious final quadrille burst upon us. This explosion of cheerful, festive bodies seemed to be closely bound up with my own urge to live. »

      In 1928, what would become a famous news item made the headlines: Jane Weiler, a rich industrialist’s daughter, killed her husband while returning after a night spent at the Bal. The press seized the opportunity to use the case to criticize the life of easy pleasure led by worldly and high bourgeois society. During Mrs. Weiler’s trial, the newspaper Detective printed the following headline: “From the Bal Nègre to the courthouse.”

      In the Spring of 1929, Mado Anspach organized the memorable “Bal Ubu,” Montparnasse’s last great celebration at the Bal, place of ceaseless fetes. “There, [at Le Bal Nègre,] Montparnasse initiated herself to the biguine. Robert Desnos lived next door. An article in Commedia launched the establishment. Youki came to the Bal Ubu disguised as a queen, wearing a dress with a train and long blond braids. Kiki lead the dancing, disheveled and indefatigable. The painter Foujita was dressed as a streetwalker. A barrel had a hole drilled in it and champagne was distributed by the bottle.”

      During the Second World War, Nazi occupiers forbade the Bal Nègre’s activities, and the club went dark. Activities resumed after the war with other orchestras from 1945 to 1962, but the Bal never recovered its former aura and success. The establishment reverted to a simple café until 1989, when it became a Jazz club under the name of Saint-Louis Blues, which eventually closed in 2006.

      The Bal Nègre inspired many artists to capture the club’s essence in their works, including the painters Kees Van Dongen (« Josephine Baker au Bal Nègre », 1925) and Francis Picabia (“Bal Nègre”, 1947), the draughtsman Paul Colin and the photographers Brassai (1930) and Elliott Erwitt (1952). Filmmakers also used the site as a location. In La Petite Lise (1930), filmmaker Jean Grémillon staged the Bal Nègre with its musicians and dancers in their own roles. In 1954, Jacques Becker filmed Jean Gabin and Jeanne Moreau there in Touchez pas au grisbi.

      An ambitious project of architectural and cultural reconstitution of the historic Bal Nègre – previously threatened with destruction – has been underway since 2012. This will allow this important site of Montparnasse’s « Années Folles » (Roaring Twenties) to be reborn, rediscovering the spirit of its grand era.

      The new Bal Nègre is being restored according to its original spirit, with its multi-level performance hall. Its new conception brings the establishment up to contemporary code and acoustics, creating an unparalleled performance experience for both artists and audiences. The interior architecture, with its primary materials, metallic armature and exposed brick, is inspired largely by the 15th arrondissement’s industrial past.

      Beginning in 2017, in addition to a music performance space, the new Bal Nègre will offer a multimedia art cabaret dedicated to the alignment of art and popular culture in music, film, musical theatre and the fine arts. A place of exchange and sharing, the mission of the Bal is to develop a link between art and entertainment, establishing a creation space that brings together artists and the public. The space is designed to favor the arts in their globality, welcoming tradition as well as experimentation, presenting jazz as well as world music performances, classical and contemporary music as well as musical theatre.

       

      Le Bal Nègre renaît aujourd’hui sous le nom de Bal Blomet

      Par Jean-Francois Lixon @Culturebox

      Mis à jour le 22/03/2017 à 22H50, publié le 20/01/2017 à 17H30

      Au nouveau "Bal nègre" Au nouveau « Bal nègre »

       © France 3 / Culturebox capture d’écran

      Le Bal nègre fut dans les années 20 l’un des hauts lieux de la musique noire des années folles. Influencé par le jazz américain comme par les traditions de communauté antillaise, ce cabaret vit passer les plus grands noms de la musique noire avant de fermer sous le joug nazi. Fermé depuis 2006, il rouvre sous le nom de « Bal Blomet » après restauration

      A quelques encablures de Montparnasse, au 33 de la rue Blomet, le Bal nègre a été le rendez-vous des noctambules des années 20. L’ambiance y été débridée et on y entendait les musiques les plus avant-gardistes de l’époque, jazz américain et rythmes noirs. Le mot « nègre » n’avait pas alors la connotation raciste qu’il a prise ultérieurement. On utilisait, comme en anglais, le mot « negro » dans « negro spirituals » par exemple. Il devait rouvrir sous son nom d’origine. C’était compter sans les associations et notamment le Cran. Le Conseil représentatif des associations noires de France a mené une semaine de polémique avant d’avoir gain de cause. La direction de l’établissement a même été victime d’intimidations anonymes. Exit donc « Le Bal Nègre » et son cortège d’ambiguités, l’établissement rouvre sous le nom de « Bal Blomet », qui était le sien au début du XXe. Un slalom entre plusieurs appellations aujourd’hui « suspectes » puisqu’il fut aussi nommé à une époque « Bal colonial » !

      Reportage : C. Laronce / A. Delcourt / A. Recouly / R. Torregrosa / A. Da Silva

      La renaissance du Bal nègre

      « Grisbi »

      En plus d’être le lieu de tous les délires musicaux de l’époque et le cabaret à la mode où il faisait bon se montrer pour être dans le coup, le « Bal nègre » était aussi l’un des lieux de rendez-vous des surréalistes qui se réunissaient à quelques pas de là. Autant de raisons qui firent que les nazis décidèrent de fermer le Cabaret nègre dès qu’ils posèrent leurs pieds bottés dans la capitale.

      De 1945 à 1962, le Bal nègre a rouvert mais sans l’aura originale. Il devint ensuite jusqu’en 2006, un simple club de jazz sous le nom du « Saint-Louis Blues ». Il faut noter qu’on voit le Cabaret nègre dans un film célèbre. Jean Gabin et Jeanne Moreau y sont en effet filmés par Jacques Becker dans « Touchez pas au grisbi », en 1954. Il s’apprête à rouvrir grâce à un ancien trader, pianiste et passionné par la musique et par l’époque.

      2e SALON de la GASTRONOMIE des OUTRE MERS

      OLYMPUS DIGITAL CAMERA

      OLYMPUS DIGITAL CAMERA

      La1ere.fr
      Publié le 07/01/2016 | 17:27, mis à jour le 07/01/2016 | 17:27

      Né sous l’impulsion de Babette de Rozières, le salon de la gastronomie des Outre-mer connaîtra sa deuxième édition au Paris Event Center, porte de la Villette à Paris, du 12 au 15 février 2016.
      Curry, curcuma, gingembre… Les épices des Antilles attirent les visiteurs par leurs couleurs et leurs odeurs. © Laura Philippon
      © Laura Philippon Curry, curcuma, gingembre… Les épices des Antilles attirent les visiteurs par leurs couleurs et leurs odeurs.

      Babette de Rozières, l’ambassadrice de la gastronomie antillaise en Métropole, a tenu une conférence de presse jeudi à l’Hôtel de ville de Paris pour lancer la deuxième édition du Salon de la Gastronomie des Outre-mer. Le salon se déroulera à Paris du 12 au 15 février.

       

       

      La1ere.fr
      Publié le 07/01/2016 | 17:27, mis à jour le 07/01/2016 | 17:27

      PUBLICITE – PUBLICITE – PUBLICITE-

      Creoleways

      Le Magazine des Dynamiques Créoles

      CONTACT
      ACCUEIL
      CULTURE »
      SOCIETE »
      ECONOMIE »
      RENCONTRE
      KREYOL »
      HORIZONS »
      TERROIRS »

      http://www.infoantilles.com/webmaster/pub_annonces3.swf

      http://www.infoantilles.com/webmaster/annu_ile.asp

      23 août Saint-George Dalayrac

      Célébrer Aimé Césaire

      Unesco en français

      Katjopine ÉKO

      Bâtisseur de Paradis

      Mémoire de l’Outre-mer

      Lemac97.com

      Politiques Publiques Webmag

      Maëlle Galerie

      APIPD Drepaction

      Préservons le Patrimoine de la Baie de Fort-de-France

      SOCIETE DES AMIS DU C.N.M.H.E

      Senego.com

      Ya’Nou Danse Traditionnelle

      RCI Martinique

       

      Où trouver Tahiti Nui Télévision sur Free et Orange ?
      Pour votre information, TNTV est diffusée sur Free sur le canal 219 au sein du bloc dédié au voyage et à la découverte.
      Elle le sera à partir du 1er novembre sur Orange sur le canal 397 au sein du bloc dédié aux chaines d’outre-mer.

      Les journaux télévisés (de la veille dans un premier temps) seront diffusés le soir vers 19h15 puis rediffusés en 2eme partie de soirée.

      Excellente fin de journée.

      Marc Hélias

      Marc HELIAS
      Délégation de la Polynésie française
      Responsable communication et promotion28 bd Saint-Germain, 75005 Paris
      Tel: (+33)1.55.42.66.18 / Portable: 06.73.07.39.29
      Courriel: marc.helias@delegation.gov.pf
       PROPOSITION DE PRESTATIONS CULINAIRES
      Objet : PROPOSITION DE PRESTATIONS CULINAIRES

      Madame, Monsieur,
      NOS TENDANCES TRAITEUR vient à vous afin de mettre savoir-faire et créativité culinaire à votre service pour vos évènements professionnels ou privés : cocktails, dîners, buffets, mariages, ou autres célébrations ou occasions.
      Nos origines pourraient nous cantonner à la cuisine traditionnelle créole en particulier, mais notre passion pour l’art culinaire nous a amenée à nous intéresser aux saveurs exotiques du monde.
      Du bassin caribéen à l’Océan Indien, de l’Afrique à l’Amérique latine, nous ferons voyager vos papilles sans manquer le prestige obligé de la gastronomie Française et Européenne.
      Savoureusement vôtre.
      Malika,
      Chargée de communication
      pour NOS TENDANCES TRAITEUR

      Chef Lyly : contact@nostendances-traiteur. fr
      Communication/Publicité : nos.tendances.traiteur@gmail.c om
      Création du flyer : Beverly L.

      LETTRE D’UN AMI en période de Noël à la Martinique

      Hello, hello ! sa’w fè ? Bon et joyeux noël et Bonnes, agréables fêtes de fin d’année ! pour cela je t’envoie du chaud soleil avec qq brises des douces alizées de cette période pas trop chaude mais surtout un peu de tout ce qu’il y a de bon dans notre ile « où l’air a des odeurs de sucre et de vanille’, des saveurs d’épices et de liqueurs au rh… vanillé. J’ai fait comme d’habitude mon schrub moi-même ! oui Mesieu ! Hummmmmmm ! je ne te dis pas !. Je ne suis pas prêt de perdre mes kg superflus avec tout ça malgré qq marches et bains de mer. En plus des ignames de cette période il y a des fruits à pains (hors saison) que je ne boude pas dans mon assiette. Tout est beau, tout est bon (presque) pour celui qui ne vit pas là toute l’année (comme moi) mais attention ! tout n’est pas rose dans ce pays « où on confond pistache et cacahuètes » comme le dit si bien sur BMJ. En effet, politique, commerce de supermarchés, chômage, misère, violence et autres ingrédients durs de la vie. Le Père Noêl lui est de plus en plus blanc sur son traîneau tiré par des rennes nordiques, dans la neige lointaine des paysages d’ailleurs au beau milieu des panneaux publicitaires implantés aux pieds de nos mornes et les catalogues regorgent de produits made in ailleurs où les produits dits « locaux » comme le jambon de Noêl nous arrive d’ailleurs et flirte avec les sapins, la neige sous un air de bon à consommer. D’ailleurs les pêcheurs interdits de vente de langoustes à la veille des fêtes pour cause de chlordé.. bloquent le port par où arrivent tous les containers chargés de produits d’importation. Mais pour la Noêl, il semble bien qu’il n’ait manqué aucune décoration ni de quoi se mettre dans la panse. Je me suis rabattu sur ma petite viande roussie de « ti-cho ou tcho ! tcho ! », un peu de pois d’angole, igname poule, des topinambours, mandarines et d’autres petits pâtés de cochon. Du local svp. Fout’ i té bon. Je fais pénitence pendant ces jours d’abondance et demande au Seigneur de donner un peu aussi à tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir comme moi cette si belle chance de vivre de si bons moments au chaud. Donc je pense énormément aussi à toi et à ceux qui sont restés sous la grisaille et dans le froid hivernal continental et n’ont pas tout ce bon plaisir d’être ailleurs. Joyeux Noêl et Très Bonnes Fêtes de fin d’année en attendant une nouvelle année que déjà je te souhaite excellente et meilleure que celle qui s’achève. Bon Fòs vieux Frère ! Bon courage ! ek an lòt solèy . tjinbé rêd anba frédi-a. et vivement que tu viennes faire un tour dans ce décors pour ne plus avoir envie de repartir….. Tout un programme ! N’est-ce pas ?

      Serge ROISAND

      Copyright (c) 2013

      Annexe abréviations et  expressions :

      saw’fè : comment  vas tu  ?

      qq = quelques

      rh… = rhum(vanillé)

      BMJ =  Bondamanjak ,Revue  d’actualité « pimentée »(en référence  au  piment   du  même  nom.

      chlordé.. = chlordécone produit phytosanitaire Pesticide organochloré utilisé entre 1981 et 1993 employé pour le traitement des bananiers pour lutter contre le charançon.
      Le chlordecone est un polluant organique persistant, extrêmement rémanent dans l’environnement qui peut s’avérer très toxique.
      A été classé comme cancérogène possible chez l’homme dès 1979 mais n’a été interdit qu’en 1993 et utilisé notamment aux Antilles

      fout’i té bon = qu’est ce  que   c’était   bon !!!

      bon fos vieux  frère !=  sois fort   vieux  frère

      ek an  lot solèy= à une   autre  fois,  un  autre  jour

      tjinbé rêd anba frédi-a = tiens  bon sous  le  froid (de  l’hiver)

      Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

      Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

      Archives