Une banane ?

Quel est le meilleur moment pour manger une banane ?

 

Spinal Crunch

Si l’on vous demande quel est le meilleur moment pour manger une banane, vous répondrez sûrement que c’est quand elle est mûre. Oui, vous avez raison, mais une banane verte ou pas mûre a aussi sa part de bienfaits… Décryptage.

Selon l’avis de plusieurs nutritionnistes, il y a autant d’avantages que d’inconvénients à manger une banane mûre qu’une banane verte. Dans cet article, nous vous présentons les bienfaits et les contre-indications de chacun des deux types, et à vous de décider de celui qui vous convient le mieux !

Les bananes mûres

De nombreux spécialistes affirment que les propriétés préventives du cancer sont plus fortes si la peau de banane a des taches noires. Ces dernières sont en effet des signes de la présence de TNF (Tumoral Necrosis Factor ou facteur de nécrose tumorale) dans le fruit, qui permet d’inhiber le développement des cellules cancéreuses dans le corps.

Les bananes mûres sont aussi très riches en antioxydants, en potassium et en vitamines B et C. Selon une recherche japonaise, on obtient les bienfaits optimaux d’une banane quand elle est complètement mûre. De plus, cette dernière vous aidera à booster votre digestion, car l’amidon qu’elle contient se transforme en sucre plus facile à digérer et sa forte teneur en fibres permet de réguler le transit intestinal et de résoudre les problèmes de constipation. Elle permet également de renforcer les défenses du système immunitaire 8 fois plus qu’une banane verte…

L’ingéniosité au service du confort

Stokke® révolutionne le monde des chaises hautes pour le plus grand confort de votre enfant et ce, de la naissance jusqu’à l’adolescence 

Toutefois, les bananes mûres sont plus riches en sucre et peuvent augmenter le taux de glycémie chez les personnes diabétiques.

Les bananes vertes ou pas mûres

Les bananes pas mûres, quant à elles, contiennent beaucoup de bactéries probiotiques (saines) qui se développent dans le gros intestin et réduisent le risque de cancer du côlon. Très riches en amidon, les bananes vertes sont un puissant allié minceur. L’amidon qu’elles contiennent est résistant et demande plus de temps pour être digéré par le corps, ce qui garantit un apport énergétique et une sensation de satiété durables. De plus, cette fibre alimentaire stimule la libération de glucagon, une hormone qui augmente la vitesse à laquelle notre corps brûle ses graisses. Moins la banane est mûre, plus elle contient d’amidon résistant qui réduit le taux de sucre dans le sang et la production d’insuline et augmente la sensibilité de l’organisme à ce dernier, ce qui est très bénéfique pour les personnes diabétiques.

En tout cas, qu’elle soit plus ou moins mûre, la consommation de banane reste très bénéfique pour l’organisme, car en plus des bienfaits déjà cités, elle permet de prévenir et de traiter l’anémie, les brûlures d’estomac, la dépression, les nausées, le manque de concentration, etc.

Cependant, les personnes qui souffrent de troubles rénaux doivent limiter leur consommation de banane à cause de sa forte teneur en potassium et de leur capacité réduite à l’éliminer, au risque de souffrir d’une hypertension artérielle, d’œdèmes ou de décompensation cardiaque.

Pour terminer, nous vous proposons la meilleure méthode pour peler une banane !

Inspirée par le plus grand consommateur et amateur de bananes, le singe, la meilleure méthode pour peler une banane est la suivante : contrairement à ce que nous faisons tous, nous devons prendre la banane par le bout plat, qui n’a pas de tige. Il suffit de le pincer des deux côtés entre le pouce et l’index de chaque main, et la peau va se diviser facilement en deux parts bien distinctes.

Source  SANTE+Magazine

Avantages pour la santé de manger la fleur de banane

fleur-de-banane3

 

  • Régule le cycle menstruel
  • C’est le meilleur aliment pour les mères allaitantes et les patients du diabète
  • Guérit l’anémie
  • Assure l’efficacité de la fonction rénale
  • Soulage la constipation
  • Guérit les ulcères
  • Réduit l’hypertension artérielle
  • Renforce l’utérus

Etape 1: Prenez une casserole et ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile de coco

Etape 2: Ajoutez des graines de moutarde et attendez jusqu’à ce que ça grésille

Etape 3: Maintenant, ajoutez un oignon haché et des piments verts, et faites-les bien revenir

Etape 4: Ensuite, ajoutez la fleur de banane hachée (égouttez bien) dans la casserole

Etape 5: Ajoutez du sel, du curcuma, des feuilles de curry et de la poudre de coriandre (selon le goût)

Etape 6: Mettez un petit peu d’eau dans la casserole, couvrez et attendez jusqu’à ce que ça soit cuit

Etape 7: Avant que la préparation soit complètement terminée, ajoutez la noix de coco râpée et mélangez bien

 

2e SALON de la GASTRONOMIE des OUTRE MERS

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La1ere.fr
Publié le 07/01/2016 | 17:27, mis à jour le 07/01/2016 | 17:27

Né sous l’impulsion de Babette de Rozières, le salon de la gastronomie des Outre-mer connaîtra sa deuxième édition au Paris Event Center, porte de la Villette à Paris, du 12 au 15 février 2016.
Curry, curcuma, gingembre… Les épices des Antilles attirent les visiteurs par leurs couleurs et leurs odeurs. © Laura Philippon
© Laura Philippon Curry, curcuma, gingembre… Les épices des Antilles attirent les visiteurs par leurs couleurs et leurs odeurs.

Babette de Rozières, l’ambassadrice de la gastronomie antillaise en Métropole, a tenu une conférence de presse jeudi à l’Hôtel de ville de Paris pour lancer la deuxième édition du Salon de la Gastronomie des Outre-mer. Le salon se déroulera à Paris du 12 au 15 février.

 

 

La1ere.fr
Publié le 07/01/2016 | 17:27, mis à jour le 07/01/2016 | 17:27

LETTRE D’UN AMI en période de Noël à la Martinique

Hello, hello ! sa’w fè ? Bon et joyeux noël et Bonnes, agréables fêtes de fin d’année ! pour cela je t’envoie du chaud soleil avec qq brises des douces alizées de cette période pas trop chaude mais surtout un peu de tout ce qu’il y a de bon dans notre ile « où l’air a des odeurs de sucre et de vanille’, des saveurs d’épices et de liqueurs au rh… vanillé. J’ai fait comme d’habitude mon schrub moi-même ! oui Mesieu ! Hummmmmmm ! je ne te dis pas !. Je ne suis pas prêt de perdre mes kg superflus avec tout ça malgré qq marches et bains de mer. En plus des ignames de cette période il y a des fruits à pains (hors saison) que je ne boude pas dans mon assiette. Tout est beau, tout est bon (presque) pour celui qui ne vit pas là toute l’année (comme moi) mais attention ! tout n’est pas rose dans ce pays « où on confond pistache et cacahuètes » comme le dit si bien sur BMJ. En effet, politique, commerce de supermarchés, chômage, misère, violence et autres ingrédients durs de la vie. Le Père Noêl lui est de plus en plus blanc sur son traîneau tiré par des rennes nordiques, dans la neige lointaine des paysages d’ailleurs au beau milieu des panneaux publicitaires implantés aux pieds de nos mornes et les catalogues regorgent de produits made in ailleurs où les produits dits « locaux » comme le jambon de Noêl nous arrive d’ailleurs et flirte avec les sapins, la neige sous un air de bon à consommer. D’ailleurs les pêcheurs interdits de vente de langoustes à la veille des fêtes pour cause de chlordé.. bloquent le port par où arrivent tous les containers chargés de produits d’importation. Mais pour la Noêl, il semble bien qu’il n’ait manqué aucune décoration ni de quoi se mettre dans la panse. Je me suis rabattu sur ma petite viande roussie de « ti-cho ou tcho ! tcho ! », un peu de pois d’angole, igname poule, des topinambours, mandarines et d’autres petits pâtés de cochon. Du local svp. Fout’ i té bon. Je fais pénitence pendant ces jours d’abondance et demande au Seigneur de donner un peu aussi à tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir comme moi cette si belle chance de vivre de si bons moments au chaud. Donc je pense énormément aussi à toi et à ceux qui sont restés sous la grisaille et dans le froid hivernal continental et n’ont pas tout ce bon plaisir d’être ailleurs. Joyeux Noêl et Très Bonnes Fêtes de fin d’année en attendant une nouvelle année que déjà je te souhaite excellente et meilleure que celle qui s’achève. Bon Fòs vieux Frère ! Bon courage ! ek an lòt solèy . tjinbé rêd anba frédi-a. et vivement que tu viennes faire un tour dans ce décors pour ne plus avoir envie de repartir….. Tout un programme ! N’est-ce pas ?

Serge ROISAND

Copyright (c) 2013

Annexe abréviations et  expressions :

saw’fè : comment  vas tu  ?

qq = quelques

rh… = rhum(vanillé)

BMJ =  Bondamanjak ,Revue  d’actualité « pimentée »(en référence  au  piment   du  même  nom.

chlordé.. = chlordécone produit phytosanitaire Pesticide organochloré utilisé entre 1981 et 1993 employé pour le traitement des bananiers pour lutter contre le charançon.
Le chlordecone est un polluant organique persistant, extrêmement rémanent dans l’environnement qui peut s’avérer très toxique.
A été classé comme cancérogène possible chez l’homme dès 1979 mais n’a été interdit qu’en 1993 et utilisé notamment aux Antilles

fout’i té bon = qu’est ce  que   c’était   bon !!!

bon fos vieux  frère !=  sois fort   vieux  frère

ek an  lot solèy= à une   autre  fois,  un  autre  jour

tjinbé rêd anba frédi-a = tiens  bon sous  le  froid (de  l’hiver)

Je débute. Laissez-moi un commentaire ou un Like :)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives